top of page

Mode : l’avenir de nos dressings sera vintage !

Dernière mise à jour : 22 juin 2023

Début d’année oblige, il m’est venu des envies de rangement et de tri par le vide, à commencer par mon dressing. Devant la montagne de vêtements qui s’entassaient sur mon lit j’ai d’abord pris peur : moi qui pensais avoir des comportements d’achats beaucoup plus raisonnables j’avais encore beaucoup (trop) d’affaires devant moi…


Mais à y regarder de plus près j’ai fait un constat : la moitié des vêtements que j’ai ont plus de trois ans et sont portés très régulièrement (voir usés jusqu’à la moelle tant je les aime). L’autre moitié se divise en deux catégories : des vêtements que je ne porte que dans certaines occasion (comprenez ici les maillots de bain, les robes à paillettes, les tops sexy nini et autres vestes de ski) et des vêtements vintage et/ou de seconde-main. C’est cette dernière catégorie qui m’a particulièrement interpellée et, dans un sens, rassurée.

Mode vintage

Pull et jupe vintage

Car ce tas de vêtements de seconde-main rassemble la plupart de mes derniers achats de fashion addict. Une preuve qu’inconsciemment mes habitudes de consommation ont changé.


Le marché des vêtements de seconde-main va dépasser celui du neuf


Il faut dire que j’ai la chance d’avoir un grenier bien fourni en matière de pépites vintage et que chez moi on aime bien aller faire des virées chez Emmaüs (souvent dans l’optique de donner mais on finit toujours par rentrer avec quelque chose !). Mais je constate que c’est un phénomène assez généralisé : d’après une étude pour le site de mode de seconde-main Vestiaire Collective paru en octobre dernier, les vêtements d’occasion sont voués à représenter 27 % de notre vestiaire d’ici 2023 ! (update en Mars 2023, pour moi c'est le cas puisqu'à peu près un tiers de mon dressing est de seconde-main et/ou vintage)


On dit toujours que la mode est un éternel recommencement, le dicton parle plus que jamais aujourd’hui ! Le retour de la mode des années 2000 succède à celui de la mode des années 90. Mais désormais les consommateurs, plutôt que d’acheter des pièces nouvelles inspirées d’un style vintage, préfèrent chiner un vêtement sorti tout droit de l’époque en question.


Mode vintage et de seconde-main : le boum sur Youtube


Le phénomène est également visible sur Youtube et Instagram où les influenceurs “spécialistes” de la seconde-main sont de plus en plus plébiscités. Je pense à Rosa Bonheur et son style so 2000’s ou Clara Victorya, et ses inspiration 70’s ou encore Maison Cee, la reine de l'upcycling, pour ne citer qu’elles.

Il faut dire que les méthodes des géants de la fast-fashion sont moins en vogue auprès des consommateurs, d’autant plus que désormais on ne peut pas dire que l’on n’est pas au courant des dérives du secteur, que ce soit son impact écologique désastreux ou bien ses pratiques dégradantes envers les travailleurs du secteur. Le récent scandale des Ouïghours en Chine ; cette population, implantée dans la région du Xinjiang d’où provient une grande quantité du coton utilisé par l’industrie textile (la Chine représente 20% de la production mondiale de coton), qui est forcée de travailler dans des conditions inhumaines, a une fois de plus éclaboussé bon nombre d’entreprises de fast-fashion.


Cette envie de consommer moins et mieux se traduit donc par le boum de la seconde-main et du vintage. Entre les sites internet ou les friperies, le marché du vêtement d’occasion est en pleine expansion. Selon une étude du site Thredup (plateforme de revente de vêtements en ligne), les achats de seconde main devraient même dépasser ceux de la fast-fashion en 2029 !


Et vous, comment consommez-vous la mode ?


Le marché de la seconde main va dépasser la fast fashion
Pinterest moi !

0 commentaire

Abonnez-vous pour ne manquer aucun article

Merci de vous être abonné !

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest
  • TikTok
bottom of page