top of page

Barbenheimer : deux films, un phénomène

Dernière mise à jour : 11 sept. 2023

Le néologisme a déjà sa page Wikipédia qui décrit le mot valise ainsi : “ Barbenheimer est un phénomène Internet ayant commencé à circuler peu avant la sortie au cinéma de deux films diamétralement opposés en genre ; Barbie et Oppenheimer, le même jour (19 juillet 2023 en France) ”. Et c’est peu de le dire qu’on a entendu parler de ces sorties cinéma ! Cela faisait longtemps qu’on ne m’avait pas autant demandé “ est-ce que tu as vu ce film ? ”. Et la réponse est oui, bien entendu je les ai vus. Et je pense que c’est important de voir les deux.


Barbenheimer
Beaucoup de montages mélangeant les deux affiches de film ont été créés à l'occasion de la sortie de Barbie et Oppenheimer

Barbie : féminisme, marketing et rose bonbon


Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en allant voir Barbie. Le bande annonce n’était pas très claire et surtout je me demandais comment faire un film, plutôt tourné vers un public adulte, sur un jouet plébiscité par les enfants. D’accord, étant petite j’ai énormément joué aux Barbies, mais je n’ai pas un attachement émotionnel particulier avec la poupée. Et puis la campagne marketing autour du film était d’une telle ampleur que je craignais d’être déçue.


Et bien cela fut une belle surprise : un film loufoque, pétillant et surprenant à plein d’égards. J’ai beaucoup rigolé devant les performances de Margot Robbie et Ryan Gosling (d’ailleurs pour moi, Ken vole clairement la vedette à Barbie) et le film est plutôt intelligent. Certes son discours féministe est assez simpliste et peu profond mais il a le mérite d’être clair et c’est important.


Alors si on met de côté le fait que c’est une gigantesque pub pour Mattel et son jouet star, Barbie est un film que certains devraient regarder pour apprendre deux ou trois choses sur notre société et son patriarcat omniprésent.


Oppenheimer : histoire, physique, et champignon atomique


En parlant de film qui nous en apprend sur notre société… Oppenheimer est pour moi le film de l’année. A montrer dans les cours d’histoire.


Déjà, son réalisateur Christopher Nolan se surpasse dans la mise en scène. Même si au début on est un peu perdus entre les différentes timeline, petit à petit tout se met en place. Le film dure 3h mais le rythme des dialogues et des scènes est tel qu’on ne voit pas le temps passer. Comme à l’époque, Nolan arrive à transmettre cette impression de course effrénée : qui arrivera en premier à créer un engin de mort ? Et même si on connait déjà la fin de l’histoire, on en apprend beaucoup sur cette période qui à changé à jamais la face du monde.


Car non seulement d’un point de vue scientifique le procédé de la bombe atomique était une invention révolutionnaire dans la physique quantique encore balbutiante de l’époque, mais surtout elle deviendra l’instigatrice du concept de dissuasion nucléaire. Aujourd’hui, cette “doctrine militaire” est au coeur du système de sécurité mondiale, sensé garantir la paix (si tant est qu’on puisse faire cohabiter paix et bombe…). En bref, un film à voir absolument, ne serait-ce que pour sa culture générale.


Si le cinéma a parfois ses périodes de vaches maigres, juillet nous aura offert de quoi nous sustenter ! Et si vous n’avez pas l’occasion de voir ces films sur grand écran (ce qui est quand même un plus pour Oppenheimer notamment) je vous conseille de vous rattraper dès leur sorties en VOD ou Streaming.


Et vous, vous avez vu Oppenheimer ou Barbie ?


Le phénomène Barbenheimer
Pinterest moi !

N'oubliez pas de vous abonner au blog (formulaire juste en dessous de l'article) pour vous inscrire au concours trimestriel et tenter de remporter le bloc semainier d'Estelle à Simone. (Tirage au sort effectué chaque fin de trimestre parmi les nouveaux abonnés. Prochain tirage le 31/09/2023).

Mots-clés :

0 commentaire

Abonnez-vous pour ne manquer aucun article

Merci de vous être abonné !

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest
  • TikTok
bottom of page